14. juin 2022

Ulrike Donié - "SYNERGIE"

Gemälde „Tafel“ der Künstlerin Ulrike Donié

Celui qui s'attarde dans le silence du KulturOrt Wintringer Kapelle peut - inspiré par les œuvres d'Ulrike Donié - laisser son regard vagabonder entre l'espace médiéval et la nature.

Le changement de regard invite à rechercher les moments de création d'une rencontre synergique entre l'homme et la nature dans le présent : où des liens fructueux se créent-ils, qui permettent d'entrevoir une nouvelle cohabitation dans un avenir encore invisible, mais palpable ? Les rencontres synergiques sont un aspect central du renouvellement créatif - l'art relie !

Peter Michael Lupp, curateur KulturOrt Wintringer Kapelle

Vers la page du projet

8. février 2022

Annonce préalable : Projet artistique « Synergies » de Ulrike Donié

Ulrike Donié - Tableau (détail)

Ulrike Donié - Tableau (détail)

Sous le titre « SYNERGIES », l'artiste Ulrike Donié thématisera à partir du mois de mai le long et difficile chemin de l'homme à travers une nature qui le menace jusqu'à une menace de la nature par l'homme dans le site culturel de la chapelle de Wintringen, par le biais du langage visuel de deux peintures se faisant face sur le mur ouest (tableau noir) et sur le mur est (tondo).

Il y a environ 6 millions d'années, l'homme est passé d'un être totalement intégré dans la nature à un être qui la domine totalement jusqu'à aujourd'hui. Les capacités à soumettre le monde hostile à sa survie physique ont conduit à des réalisations techniques puis scientifiques qui sont à la fois une malédiction et une bénédiction. L'intérêt légitime d'utiliser la nature pour assurer la vie s'est transformé en une destruction de l'environnement et du climat qui menace l'existence de la nature et donc de l'homme lui-même et qu'il est presque impossible d'arrêter... Or, au cours de l'évolution humaine, différentes réponses ont été apportées aux mêmes questions. Les religions, la politique, l'éthique séculière, l'art et la science proposent souvent des solutions différentes aux mêmes problèmes, ce qui rend l'orientation difficile... (Mon) art doit soutenir le processus de prise de conscience de la situation environnementale actuelle grâce à son propre langage symbolique et à son mode d'expression qui s'adresse au subconscient de l'observateur et qui a un impact émotionnel. Des sentiments contradictoires sont générés.

Ulrike Donié

Brève biographie et expositions

1961 Née à Sarrebruck
1984-1987 Werkhochschule Saarbrücken (enseignement de base)
1991 Début du travail en tant qu'artiste
2008 Artiste en résidence, Académie des Beaux-Arts de Nagoya, Japon
2018 Kunstverein Emmerich (E)
Kunstverein Duisburg, juin (E)
Kunstverein Soest, octobre (E)
Städtische Galerie, Kunstforum Neuenrade, septembre (E)
2019 Pavillon du Centenaire Esch, Luxembourg (E)
Kunstforum Neureut (E)
Kunst im Landtag Rheinland-Pfalz (E)
Kunstverein Ingelheim (E)
Museum für Bildende Kunst im Landkreis Neu- Ulm (G)
Kulturring Meschede (E) (P)
2020 Nouvelle association artistique d'Aschaffenburg « femmes fortes » Symposium avec exposition Grand objet pour l'extérieur « Big Bugs »
Kunstverein b-05 Kultur- Kunst-Natur Kunstverein Montabaur Kunstfreunde Lindau, Art à St. Stephan (E)
KunstWerk Fellbach e.V. Fellbach (E)
Museum Koenraad Bosman, Rees (E)
Kunstverein Meppen (E)
Kunst in der Maschinenhalle Scherlebeck, Herten (E)
Projektraum k-Salon, Berlin avec Susanne Husemann (E)
Museum Pachen, Rockenhausen (E)
2021 Association artistique Weiden (E)
Musées Miltenberg (E), achat Kunsthalle Hilsbach (E)
Musée Mölln (E)
Association artistique Ladenburg (E)
Exposition artistique Natur-Mensch St. Andreasberg
Kunstverein Germersheim « VIELFACH NATUR » (G)
Kunstverein Frechen (G)
Kunstverein Bad Salzdetfurth (G)
Galerie Kunstzone M1, Gera (G)
2022 Peripherie galerie im sudhaus, Tübingen (E)
Gmünder Kunstverein, Galerie im Kornhaus (E)
Städtische Galerie Stapflehus, Weil am Rhein (E)
Galerie d'art « Altes Rathaus » Schwarzenbach an der Saale (Corona conditionnée à 2023)
Museum im Deutscherrenschloss, Münnerstadt (E)
Site culturel de la chapelle de Wintringen Kleinblittersdorf, Sarrebruck (E)
Museum Schloss Ratibor, Roth (E)

28. octobre 2021

Présentation du film : Transformation - Cercle mondial de la terre

Un film a été réalisé par Peter Michael Lupp et Hannah Bernardy pour accompagner le projet artistique actuel.

Vers la page du projet

20. juillet 2021

Concert pour moutons et la diversité des espèces

Trioformation Autochthon réagit avec une expérience sonore à Corona et à l'état d'urgence de la nature

À une époque où l'humanité est mise à l'épreuve par une pandémie virale et où, parallèlement, son unique habitat est frappé par une énorme extinction des espèces, trois musiciens avides d'expériences - Hartmut Oßwald (saxophones, clarinette basse), Stefan Scheib (contrebasse) et Wolfgang Schliemann (percussions) - ont réalisé un projet artistique hors du commun.

La formation en trio porte le nom « Autochthon » (en grec ancien : Αὐτόχθων = « Pousses de terre » pour « autochtone, indigène, anciennement établi ou né ici ») et dans ce sens, les musiciens se considèrent comme des indigènes de l'espace d'Europe centrale, en tant qu'autochtones ils ont les pieds sur terre, en tant que citoyens du monde ils sont anciennement établis. Enracinés dans la tradition et ouverts aux impulsions et aux questions de l'extérieur, ils sont attachés à la richesse sonore et à la vitalité de la musique improvisée.

A une époque où l'humanité est mise à l'épreuve par une pandémie virale, la formation s'est rendue cet été dans la réserve de biosphère de Bliesgau pour enregistrer un concert pour les moutons et, avec le même ton, pour la biodiversité. Les lieux étaient le site culturel de la chapelle de Wintringen sur la ferme de Wintringen près de Kleinblittersdorf et des pâturages ouverts pour les moutons entre Seelbach et Heckendalheim.

Sur place - à l'Ouvert - la trioformation s'est liée de manière artistique (son - film - poésie) à la relation entre l'homme et son espace vital - la biosphère terrestre. Sous la devise « Man and the Biosphere - L'homme et la biosphère », l'UNESCO résume sa vision d'une cohabitation durable entre l'homme et la nature.

L'artiste/ami du trio KunstSchäfer Rudolf Schwarz a inspiré le projet grâce à son expertise de berger et a pu convaincre la bergerie bio Ernst du Bliesgau à Assweiler/Seelbach et son troupeau de moutons de participer au projet. L'adaptation cinématographique a été réalisée par Katharina Bihler, Stefan Scheib et Hartmut Oßwald. Peter Michael Lupp (conseiller culturel du Regionalverband de Sarrebruck) a réfléchi sur l'œuvre avec un prologue poétique et des références actuelles, notamment à la réserve de biosphère de Bliesgau.

Il en résulte une œuvre d'art totale : des mondes sonores et visuels bizarres qui font même sourire au premier abord et une texture qui invite à la réflexion et à la poursuite de la réflexion. Au plus tard au deuxième coup d'œil, les spectateurs devinent ce que le trio s'est fixé comme objectif, outre le plaisir joyeux de l'expérimentation, dans un paysage culturel enchanteur de fin d'été : Percevoir la réalité sous une autre perspective, même dans le contexte actuel de Corona et d'écocide, et entrer en relation artistique directe avec le paysage culturel - la biosphère - du Bliesgau, et non sous la forme d'une représentation classique, d'un concert devant des personnes. Les textes d'accompagnement permettent de comprendre l'essence de l'intention et tissent les images et les sons comme un poème.

À la recherche de champs d'espoir pour une forme d'existence humaine écologiquement et éthiquement acceptable, cette idée inhabituelle expérimente finalement aussi la question de savoir dans quelle mesure les mondes sonores, les images poétiques et les textures peuvent déclencher une énergie transformatrice entre les êtres vivants et leur habitat.

Peter Michael Lupp sur l'expérience

Vers la page du projet

6. avril 2021

Transformation - Cercle mondial de la terre

Dans le cadre des projets artistiques annuels per annum, le sculpteur Martin Steinert a réalisé au site culturel de la chapelle de Wintringen en avril 2021, selon la même technique qu'à Auersmacher, une sculpture en bois en forme de sphère. Elle porte le titre « Transformation - Cercle mondial de la terre » et réagit, dans le cadre du processus artistique, à l'installation L'homme - Salut ou épine de la création, que l'artiste a créée en 2020 dans l'église catholique Maria Heimsuchung à Auersmacher.

Galleriebild #1
Galleriebild #2

La sculpture « Cercle mondial de la terre » articule, par le biais du langage de l'art, le processus salutaire d'une transformation sociale et écologique de l'humanité en faveur d'un monde meilleur. Dans le réseau mondial des 714 réserves de biosphère de l'UNESCO actuellement, cette « transformation » peut connaître une dynamique particulière.

Vers la page du projet

7. juillet 2020

Appel de nuit

Leslie Huppert

Drive in art - l'art est vivant

Des projections vidéo de l'artiste Leslie Huppert projettent la place de l'art dans la crise sur le bâtiment médiéval

Galleriebild #1

Le mardi 7 juillet 2020, à la tombée de la nuit, des vidéos d'œuvres d'art exceptionnelles de différents artistes ont été projetées sur les façades intérieures et extérieures de la chapelle de Wintringen. Certaines des réflexions artistiques qui se sont manifestées dans l'atmosphère nocturne ont également abordé la question de savoir comment l'humanité façonne l'avenir de cette biosphère unique qu'est la Terre.

Vers la page du projet

18. juin 2020

FENÊTRE entre-temps les mondes

Genc Mulliqi

Une réflexion artistique dans le miroir de la signification symbolique des fenêtres de la « chapelle de Wintringen » du gothique tardif

Galleriebild #1

Le sculpteur albanais Genc Mulliqi a été l'artiste invité du Centre culturel de l'EuroBahnhof e.V. de Sarrebruck jusqu'en mai 2020. Il vit et travaille à Tirana/Albanie en tant que professeur de la classe de sculpture à la faculté des beaux-arts de l'école supérieure d'art de Tirana. Après une visite au site culturel de la chapelle de Wintringen, il a créé dans son atelier d'accueil au KuBa une « sculpture de tête » en argile cuite sous le titre « FENÊTRE entre les mondes ». L'œuvre sera exposée sur place au cours de l'année 2020 et deviendra le point de départ de discussions locales.

Genc Mulliqi conçoit son œuvre comme un « pont de lumière » métaphorique entre l'intérieur de l'espace sacré et le monde extérieur. À un autre niveau, il souhaite que son œuvre négocie visuellement les relations entre l'homme et la nature.

Dépliant

Entretien avec Genc Mulliqi (angl.)

Vers la page du projet

19. novembre 2019

L'homme - salut ou épine de la création

Mensch Heil oder Dorn der Schöpfung

Homme
Salut ou
Épine de la
Création

Un travail de processus artistique sur l'avenir de la terre

Martin Steinert (sculpteur)
François Schwamborn (art de la lumière)

À partir de novembre, les modèles du sculpteur Martin Steinert, qui ont servi de base au processus artistique, seront exposés sous le titre TRANSFORMATION.

Flyer 

Vers la page du projet

10. décembre 2017

Installation sonore Étapes Silence

Ensemble Liquid Penguin

Katharina Bihler Stefan Scheib

Liquid Penguin Ensemble

Introduction, Peter Michael Lupp
Essai sonore, Katharina Bihler et Stefan Scheib

Depuis le Moyen-Âge, le site culturel de la chapelle de Wintringen, situé sur le domaine de la ferme de Wintringen, est également un signe de passage, un repère, un point d'arrêt et d'orientation pour les personnes en quête de chemin. Une installation sonore du Liquid Penguin Ensemble, spécialement conçue pour le lieu, y fait référence. Dans leur installation multicanal, Katharina Bihler et Stefan Scheib travaillent sur l'aspect audible de la randonnée, du pèlerinage et de la marche, ainsi que sur des textes qui traitent de la tension entre fugacité et permanence.

L'auberge de campagne à la ferme de Wintringen est ouverte et propose un feu de l'Avent avec du punch pour se réchauffer.

Dépliant du programme 

Vers la page du projet

17. mars 2016

Il fait froid [moving identity 3]

Leslie Huppert

Il fait froid

Depuis 2011, le site culturel de la chapelle de Wintringen est placé sous le signe du thème directeur « Les limites de la croissance » (voir per annum MMXI et suivants). L'artiste Leslie Huppert (lauréate du prix culturel pour l'art du Regionalverband de Sarrebruck en 2014) y a fait référence en raison de l'actualité. En 2015, l'artiste s'est penchée sur le cas de personnes en fuite.

Introduction : Peter Michael Lupp
Entretien avec l'artiste Leslie Huppert et discussion
Réflexions musicales : Hartmut Osswald

Cette nouvelle impulsion artistique au site culturel de la chapelle de Wintringen est le point de départ d'une coopération avec le KuBa-Kulturzentrum am Eurobahnhof à Sarrebruck. En 2016, une exposition complémentaire et un débat public sur le sujet y seront organisés.

Vers la page du projet Il fait froid Il fait froid

Leslie Huppert dans son atelier

En interaction avec son installation au site culturel de la chapelle de Wintringen, Leslie Huppert travaille depuis le printemps 2016 avec de jeunes réfugiés, afin d'offrir des possibilités d'intégration par le biais du pont du travail artistique.

Huppert Galerie Huppert Galerie